Sur une phrase d’Adorno L’écrivain n’a en fin de compte pas même le droit d’habiter dans l’écriture

Sur une phrase d'Adorno L’écrivain n’a en fin de compte pas même le droit d’habiter dans l’écriture